10Differences.org
L'Encyclopédie
des Différences

Différence entre Curry Thaï Jaune, Vert et Rouge

Aucun voyage en Thaïlande ou dans l'un des innombrables restaurants ethniques du monde entier n'est complet sans une dégustation de leurs curry. Le curry thaïlandais classique, préparé avec une multitude d'épices et d'ingrédients savoureux, se présente sous de nombreuses formes différentes. Rien que par leur aspect visuel, de nombreuses personnes ont tendance à distinguer les currys thaïlandais en fonction de leur couleur, et plus précisément de leurs variantes jaune, rouge et verte.

En quoi les currys thaïs jaunes, rouges et verts sont-ils différents ?

La principale différence entre les currys thaïs jaunes, rouges et verts vient des sources principales de leur couleur, provenant de certains types de piments, ainsi que des variations d'épices et de saveur qui en résultent.

Une idée fausse répandue parmi les Occidentaux est que les currys verts sont les plus doux et les rouges les plus piquants. Dans la cuisine thaïlandaise authentique, c'est l'inverse qui est vrai : les vrais curry verts sont les plus piquants, les currys jaunes sont les plus doux et les rouges sont plus piquants que les jaunes.

Qu'est-ce que le Curry Jaune ?

Un Curry Thaï Jaune au Poulet

Le curry jaune, ou Kaeng Kari pour les natifs, est le plat de curry thaïlandais omniprésent. Comme tous les currys, il est préparé à partir d'une pâte de curry composée d'herbes aromatiques, d'épices et, bien sûr, de piments. Cependant, ce curry utilise la plus petite quantité de piments par rapport aux curry vert et rouge.

Le kaeng kari doit son alléchante couleur jaune d'or à l'inclusion d'une épice particulière, le curcuma, qui peut tacher les mains assez facilement lorsque la pâte est préparée à la maison.

Le goût général du curry jaune est plus doux ; les dégustateurs ressentiront un piquant beaucoup plus doux tout en goûtant davantage les composants savoureux du plat. Il est généralement cuisiné avec une protéine comme des fruits de mer, de l'agneau ou du poulet, ainsi qu'avec du lait de coco, qui lui confère une touche de douceur.

Qu'est-ce que le Curry Rouge ?

Un Curry Rouge Thaï au Poulet tout juste sorti du four

Le curry rouge thaïlandais, connu sous le nom de Kaeng Phet, est plus épicé que le curry jaune, en raison de l'ajout de piments rouges séchés - l'ingrédient qui lui donne un coup de fouet beaucoup plus agressif et qui confère au plat sa couleur. Certains chefs, rompant avec la tradition, ajoutent de la poudre de piment ou de la tomate à la pâte pour rendre le plat plus rouge et plus savoureux.

Les currys rouges créent une harmonie entre leurs goûts épicés et savoureux. Le croquant des piments rouges joue bien avec la saveur umami de la pâte de crevettes, ainsi que de ses autres protéines.

Les viandes couramment ajoutées à un curry rouge sont des morceaux de poulet, de bœuf et de porc de la taille d'une bouchée, mais les crevettes et la chair de canard peuvent également être des ajouts bienvenus. Un cuisinier peut ajouter du volume à un curry rouge avec des aubergines ou des potirons thaïlandais.

Qu'est-ce que le Curry Vert ?

Curry Vert Thaï au Poulet

Les étrangers, et c'est compréhensible, ont tendance à considérer le vert comme une couleur plus froide que le rouge, et commandent donc des curry thaïlandais verts en s'attendant à un plat plus doux, pour finalement s'ébouillanter la langue par orgueil quelques instants après en avoir goûté un.

Le curry vert thaïlandais, Kaeng Khiao Wan, avec sa couleur verte crémeuse et douce en apparence, est en fait l'un des plats de curry les plus épicés de Thaïlande. Paradoxalement, c'est aussi l'un des plats les plus appréciés du pays, mêlant épices, parfum des herbes, une bonne dose de douceur du lait de coco et l'acidité des citrons verts.

Les piments verts lui donnent sa couleur. Les versions authentiques de ce plat utilisent des piments Bird's eye, qui sont beaucoup plus forts. Une grande quantité de lait de coco rend ce curry assez crémeux, et le basilic thaïlandais, la coriandre et les citrons verts kaffir donnent une touche finale à ce plat.

Différences entre les Currys Thaïlandais Jaune, Rouge et Vert

Source de la couleur

Les piments sont un composant essentiel de tout curry thaïlandais ; et ce sont les piments rouges et verts, respectivement, qui donnent leur couleur aux curry Kaeng Phet et Kaeng Khiao Wan.

Les currys thaïs jaunes, quant à eux, doivent leur couleur riche et dorée principalement au curcuma.

Anecdotiquement, les chefs utilisent une vingtaine de piments rouges pour un curry, ou augmentent la rougeur avec des tomates ou de la poudre de piment. Il convient de souligner que ce plat requiert spécifiquement des piments rouges séchés.

De même, des ingrédients comme le basilic thaïlandais, la coriandre fraîche, les feuilles et les écorces de citron vert ajoutent une touche de vert plus vive au Kaeng Khiao Wan.

Ingrédients notables

Tous les currys thaïlandais sont préparés avec une pâte de curry, dont les ingrédients de base sont les piments, le galanga, l'ail, la citronnelle, les oignons et la coriandre.

Le lait de coco est un ingrédient essentiel dans de nombreuses variantes de ces currys. Bien qu'il s'agisse du type de curry le plus épicé, le Kaeng Khiao Wan n'est pas complet sans une bonne dose de lait de coco et de sucre de palme.

D'autre part, la pâte de crevettes et les épices ajoutées - par exemple, le cumin, la coriandre, les grains de poivre - sont des ingrédients importants des currys thaïs rouges.

Comme ils utilisent moins de piments, le curcuma joue un rôle important dans les currys jaunes. Le kaeng kari, en général, peut inclure des épices telles que le fenugrec, la citronnelle et le poivre de Cayenne, ainsi que le gingembre et la cannelle.

Piquant

En termes de piquant, les currys jaunes thaïlandais sont les plus doux. Étant donné qu'il utilise moins de piments en moyenne - et généralement pas de piments Bird's eye - le plat repose simplement sur le mélange harmonieux de différentes épices parfumées plutôt que de submerger la bouche du convive.

Un curry thaï rouge sera plus épicé que les currys jaunes. Il combine également le goût de la chaleur avec ses composants savoureux et ses herbes, mais le piquant est plus important car le plat utilise des piments rouges. Les étrangers peuvent penser que ce curry est le plus épicé si des piments Bird's eye sont utilisés à la place des variétés longues.

Les currys verts thaïlandais sont plus épicés que les currys rouges et jaunes, car ils sont infusés avec des piments verts longs très piquants - la sensation de piquant peut être encore aggravée en utilisant des variétés locales de piments Bird's eye.

Profil de saveur

Puisqu'il comprend généralement plus d'ingrédients à base de crevettes, le Kaeng Phet penche davantage du côté salé (umami). En fait, les gens ont tendance à apprécier les currys rouges pour la façon dont leur piquant complète les viandes.

Malgré son piquant exceptionnel, le Kaeng Khiao Wan peut aussi acquérir un goût subtilement sucré grâce au lait de coco crémeux qui aide (légèrement) à contrebalancer la chaleur des piments. La prédominance du citron vert ajoute également un soupçon de zeste.

Dans les currys jaunes, le curcuma, plutôt que les piments, est la saveur principale. Avec la citronnelle et d'autres épices, il crée un goût parfumé et acidulé qui assaisonne bien les viandes.

Noms thaïlandais d'origine

En Thaïlande, les plats à base de curry sont appelés kaeng (แกง), bien que la définition traditionnelle du mot fasse référence à un mélange fin et aqueux composé de pâte de crevettes, d'épices et de piments. Le mot "curry" lui-même, influencé par la nourriture indienne apparentée, est appelé kari (กะหรี่).

Le curry rouge, Kaeng Phet (แกงเผ็ด), se traduit littéralement par "curry épicé". De même, les currys jaunes sont appelés Kaeng Kari (แกงกะหรี่), ou "curry curry", faisant allusion à la similitude de ce plat avec son homologue indien.

Le Kaeng Khiao Wan (แกงเขียวหวาน), ou curry vert thaïlandais, se traduit par "curry vert et sucré", bien que l'inclusion du terme "sucré" fasse référence à une couleur particulière de "vert sucré" doux et crémeux plutôt qu'à la douceur réelle du curry.

Tableau de Comparaison : Curry Thaï Jaune Vs Rouge Vs Vert

ÉlémentsCurry JauneCurry RougeCurry Vert
Source de la couleurCurcumaPiments rouges séchésPiments verts
Ingrédients notablesFéculents, par exemple pomme de terre ; fenugrec, citronnellePâte de crevettes, grains de poivre, épices ajoutéesDavantage de lait de coco, citron vert kaffir, sucre de palme
PiquantLe plus douxPlus épicé que les currys jaunesCurry le plus épicé
Profil de saveurPiquant, légèrement épicé, légèrement sucréRiche mélange d'épices et d'umamiTrès épicé, mais avec du lait de coco doux et crémeux
Nom thaïlandais d'origineKaeng kari (littéralement curry curry)Kaeng phet (littéralement curry épicé)Kaeng khiao wan (littéralement curry vert et sucré)

En quoi les Currys Thaïlandais Jaune, Rouge et Vert sont-ils Similaires ?

Ces trois curry font partie des plats les plus appréciés de Thaïlande et constituent les trois principaux types de curry connus dans le monde entier.

Les currys thaïs jaune, rouge et vert sont préparés selon le même procédé - en commençant par la préparation d'une pâte de curry à partir d'épices, de piments, de pâte de crevettes et d'herbes. Bien que les piments eux-mêmes puissent être un composant important ou non, ils sont essentiels aux trois pour la chaleur qu'ils apportent.

Les currys thaïlandais sont également influencés par des plats similaires originaires du sous-continent indien, mais adaptés à la palette de saveurs et au garde-manger des Thaïlandais.

FAQ

Le Curry Thaï Rouge est-il plus Épicé que le Vert ?

Traditionnellement, les curry thaïlandais verts sont plus épicés que les curry rouges. Des sources thaïlandaises authentiques confirment cette affirmation, expliquant que le Kaeng khiao wan est souvent beaucoup plus épicé grâce à l'ajout de piments bird's eye plutôt que de piments longs.

La croyance selon laquelle les currys thaïlandais rouges seraient plus épicés que les verts pourrait provenir de la perception humaine commune selon laquelle le vert est une couleur plus froide que le rouge, et que les aliments verts sont logiquement moins épicés.

Certains articles trompeurs en ligne, rédigés par des auteurs ne connaissant pas la cuisine thaïlandaise, contribuent également à perpétuer cette idée fausse.

D'où vient le Curry à l'origine ?

Le curry est apparu en Inde, où le kari (கரி) désignait à l'origine une sauce épicée à base d'herbes fraîches et de viandes mijotées avec laquelle on pouvait parfumer sa portion de riz.

L'utilisation de nombreux ingrédients de la pâte de curry moderne, comme le cumin, le fenouil, le gingembre, l'ail et le curcuma, a été datée dès 2600 avant notre ère.

Beaucoup plus tard, l'échange colombien de plantes en provenance des Amériques a permis d'introduire d'autres ingrédients de base dans la fabrication du curry, comme les piments et les tomates. L'Empire britannique et d'autres puissances coloniales ont finalement généralisé tous les plats aqueux utilisés pour parfumer le riz comme étant une forme de "curry".

Conclusion

Les principales différences entre les curry thaïlandais jaune, rouge et vert résident principalement dans leur niveau de piquant, leur source de couleur et leur profil de saveur.

Le curry thaï rouge traditionnel est également assez épicé en soi, bien que son goût soit un mélange complémentaire entre la chaleur de ses piments rouges séchés et de ses viandes. L'utilisation de poivre en grains, de cumin et d'autres épices donne un piquant différent, mais moins agressif.

Les currys verts thaïlandais sont les plus épicés des trois. Les longs piments verts frais - ou les piments bird's eye, pour un piquant beaucoup plus fort - donnent à ce plat apparemment inoffensif sa couleur et sa source de chaleur, bien qu'il obtienne une douceur crémeuse du lait de coco, du zeste du citron vert et d'autres épices.

Enfin, les currys thaïs jaunes donnent au dégustateur l'expérience la plus douce des épices, alors qu'ils offrent une saveur influencée par le piquant du curcuma, l'interaction entre d'autres épices parfumées et la douceur du lait de coco.

N'hésitez pas à commenter et à discuter à propos de l'article dans l'espace commentaire ci-dessous si vous avez des informations ou des remarques à rajouter. Si vous pensez que nous avons fait une erreur, vous pouvez aussi le signaler à cet endroit-là.

Sommaire

À Propos de l'Auteur : Nicolas Seignette

Nicolas Seignette, titulaire d'un baccalauréat scientifique, a commencé ses études dans les mathématiques et l'informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (MIASHS). Il a ensuite poursuivi son parcours universitaire avec un DEUST WMI (Webmaster et Métiers de l'Internet) à l'Université de Limoges avant de finir son cursus avec l'obtention d'une licence professionnelle spécialisé dans les métiers de l'informatique. Sur 10Differences, c'est donc lui qui s'occupe de la recherche et de la rédaction des articles concernant la technologie, les sciences et les mathématiques.
Tous les Articles Écrits Par Nicolas Seignette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

magnifiercrosschevron-downarrow-right